Intérêt de recherche:

Depuis quelques années, les voyages dits communautaires sont de plus en plus populaires. En effet, des jeunes et des adultes décident de voyager autrement en optant pour des séjours d’immersion culturelle dans les pays en voie de développement. Souvent appelés  »voyages humanitaires », ces voyages proposent de plonger dans une culture et des conditions de vie totalement différentes. Les organismes qui offrent ces voyages charment leurs participants en leur promettant une expérience de vie, une manière de grandir et de s’ouvrir à l’autre en plus de créer du vrai changement. Cependant, plusieurs études ont soulevé le caractère unidirectionnel des voyages  »humanitaires » en suggérant que les bénéfices réels sont principalement pour les participants. 

Dans le contexte des pays Nord-Sud actuel, je m’intéresse aux impacts de ces voyages pour les participants, les accompagnateurs, mais surtout pour les communautés d’accueil. 

Plus précisément, je me questionne sur la manière dont ses voyages contribuent à l’augmentation des inégalités ou, du moins, au maintien du statut quo. 

Mes intérêts de recherche portent sur la diminution des inégalités sociales, le racisme systémique et les relations interculturelles.

 

Publication affichée :
  1. Comtois J., Pigeon-Gagné E., Yaogo M. et Hassan G. (mars 2017). Les représentations populaires de la maladie mentale selon le contexte socio-culturel du Burkina Faso, Société québécoise pour la recherche en psychologie (SQRP). Montréal, Canada