Kai Handfield – Doctorant

handfield.marika@courrier.uqam.ca

Pronom : Iel

Bureau : SU-4725

Titre du projet de recherche :

Comment conscientiser les allochtones aux réalités Autochtones? Évaluation d’une formation en collaboration avec Mikana.

Présentation et intérêts de recherche

Je suis candidat au doctorat en psychologie (Psy.D. / Ph.D.) à l’Université du Québec à Montréal, en psychologie communautaire. Je suis allochtone, descendant de colons. La psychologie communautaire est pour moi un moyen de redistribuer mes privilèges et outils académiques pour contribuer à la justice sociale et répondre à des besoins sur le terrain. En reconnaissance de mon identité d’allochtone descendant de colons, j’offre majoritairement mes capacités de recherche en support aux luttes décoloniales et environnementales. 

Pour mon projet de thèse, je travaille en collaboration avec l’organisme Mikana, qui offre des formations de sensibilisation aux réalités Autochtones depuis 2015. Notre projet vise à mieux comprendre comment déconstruire les préjugés des allochtones au Québec envers les Autochtones, les effets de ce type d’intervention et si cela peut contribuer à un changement social plus large (ex. contagion sociale). Je m’intéresse généralement à la conscientisation au privilège, le changement social et les différents niveaux d’actions pour y arriver (individuel, interpersonnel, institutionnel).

Je m’inscris dans le paradigme critique, avec un penchant pour le réalisme critique et la compréhension des mécanismes communs aux différents systèmes d’oppression.

Je suis impliqué dans plusieurs organismes pour partager mes connaissances académiques, tel que le Cercle des Premières Nations de l’UQÀM, le Community University Exchange Project et Research for the Front Lines. Je contribue également aux luttes Queer et pour l’égalité de genres depuis plusieurs années, avec la co-fondation du Comité Féministe de Psychologie l’UdeM, par exemple. Je m’engage aussi dans l’association étudiante, avec la co-fondation d’un groupe de rédaction pour les étudiant‧e‧s au doctorat en psychologie. Bref, l’organisation communautaire, la conscientisation et la justice sociale sont au centre de mes actions.

Articles scientifiques

  • Handfield, M. (2023). Le choix de la non-parentalité. Fragments, 1, 38-48.
  • Handfield, M; Saïas, T. (Accepté, publication en octobre 2023). A systematic review of universities’ institutional policies addressing First Peoples: Transformative change or neocolonialism? Global Journal of Community Psychology Practice, 14(4). 30 p.
  • Handfield, M.; Cohen-Bucher, E.; Larivière, W.; Lumsden, M. (Accepté en août 2023). Comment conscientiser les allochtones francoquébécois‧e‧s au colonialisme? Le modèle d’intervention de Mikana. Nouvelles pratiques sociales, 35(1). 26 p.

Rapports de recherche

  • Gingras, H; Larivière, W; Lumsden, M;Handfield, M; Marceau, S. (2021). Rapport Annuel 2020-2021. Mikana. https://www.mikana.ca/a-propos-de-nous/#mission
  • Handfield, M. (2021). Transfert de connaissances : Comment rédiger un plan d’action concernant les Premiers Peuples? [document inédit]. 18 p. Rédigé pour le Cercle des Premières Nations de l’UQAM, à l’intention du Groupe de Travail sur la Réconciliation de l’UQAM.
  • Handfield, M. (2021). Rapport de recherche : Recension systématique des politiques institutionnelles concernant les Premiers Peuples dans les universités au « Québec » [document inédit]. 17 p. Rédigé pour le Cercle des Premières Nations de l’UQAM.

Communications orales

Handfield, M. (2021, June). The invisibilization of First Peoples within universities: Systematic review of the policies of universities in so-called ‘’Québec’’. Oral presentation at the 11th European Conference of Community Psychology, Oslo, Norway

Communications par affiches

  • Handfield, M.(2022, 5 août). Deconstructing Prejudice Against First Peoples to Dismantle White Supremacy [communication par affiche]. American Psychological Association Convention: Decolonizing Community Psychology Values and Methodologies, Minneapolis, États-Unis.https://convention.apa.org/past-convention-programs
  • Handfield, M.(2021, 23 juin). A review of universities’ institutional actions towards First Peoples in Tekiatenontarí:kon (Quebec): solution or reproduction of (neo)colonialism? [communication par affiche]. 18ième Conférence Bisannuelle sur la Recherche et l’Action Communautaire : Uprooting White Supremacy, en ligne.https://scra27.org/download_file/view/2655/2314/
  • Handfield, M., Daigneault, I. et Esposito, T. (2017, 28 septembre). Relationship between placement changes and mental health in child sexual abuse victims: a hierarchical regression [communication par affiche]. 9ième Conférence Internationale sur l’Accueil Familial, Paris, France. http://fostercareresearch.u-paris10.fr/commented-posters/

Communications autres

  • Bakthy, S.; Guay, M.; Handfield, M.; Lecousy, M.; Stijelja, S.; Zaky, J.; Carrier, E (co-créateurs). (2021). Échanges: Le podcast de psychologie communautaire [balado audio]. https://www.choq.ca/emissions-details/echanges.
  • The graduate collective (animation, creation et coordination des épisodes). (2023- Présent). Indaba [balado audio].

Rédactri‧ce adjoint‧e d’un journal avec comité de lecture

  • Jeong, E; Park, J; Kim, S; Han, J; Joh, E; Choi, D. (2016). Impact of group-identification level and group affirmation on the evaluation of in-group dissenter. Journal sur l’identité, les relations interpersonnelles et les relations intergroupes (JIRIRI), 9, 83-90. Éditeurs: Handfield, M; Kachanoff F.
  • Todaro, J. (2016). The role of religion as a protective factor for worry. Journal sur l’identité, les relations interpersonnelles et les relations intergroupes (JIRIRI), 9, 65-75. Éditeurs: Handfield, M; Kachanoff F.