CANDIDATE AU DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE COMMUNAUTAIRE (UQAM)
  • nouchi.johanna@courrier.uqam.ca
  • johanna.nouchi@laboepione.ca

Mes intérêts de recherche sont la justice sociale, la justice transitionnelle, les représentations sociales, la lutte contre les discriminations et le transfert des connaissances. J’ai également travaillé sur les thèmes de la prévention précoce et les inégalités d’accès aux services de santé et la prévention de la maltraitance infantile.

 

Titre du projet de recherche :

 

L’EXPÉRIENCE DES ENSEIGNANT.E.S D’HISTOIRE AU SECONDAIRE CONCERNANT LA TRANSMISSION DE L’HISTOIRE AU QUÉBEC DANS UN CONTEXTE POST COLONIAL

 

 

 

Mots clés : Réconciliation, programme d’histoire, Québec, relation autochtone et non autochtone.

 

Résumé  du Projet de recherche:

Suite aux nombreuses situations post colonialiste dans le monde, l’Organisation des Nations unies soutient depuis bientôt soixante ans le processus de décolonisation. Cet objectif se dessine selon les principes de justice transitionnelle. Un de ces principes s’exprime avec le droit à l’autodétermination des peuples autochtones. En 2010, le Canada signait la déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, marquant ainsi son engagement vers un processus de réconciliation. Pour faire valoir cette déclaration, le Canada fait de la réconciliation avec les communautés autochtones une priorité. Cela s’incarne avec des actes politiques. Pour engager les actes, différentes commissions ont été requises par les Gouvernements fédéral et provincial, dont le Québec. Les enquêtes qui découlent de ces commissions soulèvent des enjeux complexes. L’un d’eux se situe au niveau de l’éducation considérée comme facteur de changement social. Un des défis identifiés se trouve dans l’enseignement de l’histoire. Perçu comme un facteur de changement social, l’enseignement de l’histoire est placé comme un enjeu et levier majeur dans les différentes enquêtes concernant la situation des populations autochtones. L’appel à l’action n° 21 de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics réclame la poursuite et l’enrichissement du cursus scolaire québécois pour « introduire un portrait juste et représentatif de l’histoire des Premières Nations et des Inuits du Québec » (p.266). Pour soutenir ces changements institutionnels, les manuels scolaires et cahiers d’activités sont désormais en cours de modification. Cette modification vise la diminution des stéréotypes et la mise en valeur de l’histoire des peuples autochtones au sein du curriculum d’histoire. Au Québec, les programmes d’histoire ainsi que les manuels scolaires sont en cours de modification.              Les enseignants sont les vecteurs de cette transmission. Ils deviennent les agents de ces changements. Cependant, peu d’attention est portée à ces enseignants, leurs valeurs, la vision de leur métier et leurs attitudes par rapport à ces réformes. C’est l’objet de cette recherche doctorale.
Cette étude explorera l’expérience des enseignants d’histoire au secondaire à propos de la transmission de l’histoire des peuples autochtones, au Québec. En analysant le discours des enseignants selon une méthode qualitative critique, nous proposons une réflexion concernant les défis éthiques et pratiques suscités par la transmission de l’histoire dans un contexte de réconciliation.

Articles scientifiques

  1. Saïas, T., Perray, M., Devaud, K., & Nouchi, J. (2020). Social Representations of Indigenous People within a sample of non-Indigenous Young Adults in Quebec, Canada. Global Journal of Community Psychology Practice, 11(3), 1 – 18. Retrieved Day/Month/Year, from (http://www.gjcpp.org/).
COMMUNICATIONS ORALES :
  1. Nouchi, J., Lecours Pelletier, L, Vaillancourt, A., Montpetit, M., Saïas, T., (mars 2019),Représentations sociales des populations autochtones au sein d’un échantillon de jeunes allochtones, au Québec. Analyse secondaire en fonction du lieux d’habitation. Colloque annuel du département de psychologie de l’UQAM «Transitions : Défis et réussites». Montréal, Canada.
  2. Clavel, C., Nouchi, J., Clérouin, H., Clormeus, L., Saïas, S. (Juillet 2018). Réfugiés et demandeurs d’asile au coeur des médias québécois : de quelle manière le sujet est-il traité? 86e congrès de l’Association Francophone pour le Savoir (ACFAS). Chicoutimi, Canada, mai 2018.
COMMUNICATIONS AFFICHÉES :
  1. Nouchi, J., Lecours Pelletier, L, Vaillancourt, A., Montpetit, M., Saïas, T., (mars 2019), Représentations sociales des populations autochtones au sein d’un échantillon de jeunes allochtones, au Québec, Congrès SQRP. Mont Tremblant, Canada.
  2. Clérouin, H., Nouchi, J., Clavel, C., Saïas, T., (octobre 2018), De quelle manière la thématique des réfugiés et des demandeurs d’asile est-elle traitée dans les médias québécois ? Colloque « Parcours de résilience : accompagner les réfugiés suite aux traumas » du du Centre d’expertise sur le bien-être et l’état de santé physique des réfugiés et des demandeurs d’asile. Montréal, Canada.